L’agence nationale d’études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (ANESRIF) s’apprête à lancer un programme de raccordement de 16 silos de céréales au réseau ferré, a annoncé lundi à Alger, son Directeur général, Azzedine Fridi.

Invité du Forum de la Radio algérienne, M. Fridi a indiqué que, dans le cadre de la stratégie nationale d’accroissement des capacités de stockage et de transport des céréales, l’ANESRIF lancera un programme « pour le raccordement de 16 silos de stockage de céréales au réseau ferroviaire ». 

Une initiative qui s’ajoute au programme d’urgence relatif au raccordement de sept silos en béton armé relevant de l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC).

Dans cet entretien, le responsable de l’agence a également souligné que son établissement avait achevé la réalisation de trois projets dans les communes d’« El Khroub (Constantine),  de Bouchegouf (Guelma) et de Bazoul (Jijel) » tandis que les travaux de raccordement de deux autres silos « débuteront prochainement », a-t-il promis.  

Le DG de l’ANESRIF s’est par ailleurs félicité des « avancées notables » du programme national de développement des lignes ferroviaires  qui permet aujourd’hui d’exploiter 4730 km de voies en attendant les  « 2774 km » qui sont en cours de réalisation et les « 6000 km » qui demeurent à l’étude.

En ce qui concerne les projets stratégiques du secteur, M. Fridi a rappelé les grands projets structurants tels que « la nouvelle ligne minière reliant Béchar-Tindouf-Gara Djebilet sur une distance de 950 km », et qui transportera à terme « 50 millions de tonnes de minerais de fer », anticipe-t-il.  

Il a conclu en précisant que le tronçon entre Khenchela à Oum El Bouaghi, qui court sur une distance de 160 km, « sera livré prochainement » avec en sus « des gares de voyageurs » disposant des infrastructures nécessaires.

Mansouria Fodeili