L’Institut du monde arabe (IMA) à Paris propose dans le cadre de la saison 2022, regards sur l’Algérie, célébrant le soixantième anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, une semaine – du 5 au 8 juillet – consacrée au cinéma algérien.

Durant quatre jours, le public pourra assister aux projections de Cartouches gauloises (le 5 juillet à 20h30) de Mehdi Charef qui raconte l’histoire de deux enfants, Ali et Nico, qui voient leur monde changer avant l’indépendance qui se profile ou Héliopolis (le 7 à 20h) de Djaffar Gacem – qui sera présent avec son équipe – qui aborde le quotidien d’une famille de Guelma qui est bouleversé par le 8 mai 1945.

En outre deux soirées débats sont programmées autour des documentaires Sur les traces de Frantz Fanon (le 6 à 20h) de Mehdi Lallaoui et de Ne nous racontez plus d’histoires (le 8 à 20h) du couple de réalisateurs Carole Filiu-Mouhali et Ferhat Mouahli.

A noter que toutes les séances sont gratuites dans la limite des places disponibles.