Le Premier ministre algérien Aimene Benabderrahmane rencontre des hommes d'affaires américains à Washington

La 17ème édition du Forum algéro-américain de l’énergie se tiendra du 7 au 9 novembre prochain à Washington (Etats Unis), avec la participation d’une importante délégation des cadres des compagnies nationales et des représentants du ministère de l’Energie et des Mines, a indiqué jeudi le président du Conseil d’affaires algéro-américain (CAAA), Smail Chikhoune

Invité de la radio nationale, M. Chikhoune a annoncé que le Forum algéro-américain comptera une « importante délégation algérienne, composée de hauts cadres des compagnies publiques Sonatrach et Sonelgaz, ainsi que de l’agence Alnaft et des filiales ».

« Du côté américain, de grandes compagnies à l’exemple de Chevron, d’Exxon Mobil et d’Occidental Petroleum seront présentes lors de ce forum pour engager des discussions sur les énergies conventionnelles et la transition énergétique, de projets d’énergies renouvelables, notamment l’hydrogène vert », a-t-il poursuivi.

Et de compléter : « Il est question aussi de discussions sur le secteur des mines. C’est le moment d’explorer ce secteur, puisque l’Algérie recèle énormément de ressources naturelles particulièrement dans le domaine minier et que la partie américaine a toute l’expertise et l’expérience requise dans ce domaine ». 

A ce propos, le président du CAAA a fait savoir que l’interlocuteur américain sera aussi représenté par des experts qui évoqueront les différents « types de minéraux recherchés dans le monde » tels que « les métaux rares, le zinc, le phosphate et l’or ».

« L’autre aspect qui sera abordé lors cette rencontre est la coopération dans le domaine de la formation, pour permettre à la partie algérienne de bénéficier de cette expérience américaine », a-t- il ajouté.

En ce qui concerne l’intérêt manifesté par les entrepreneurs d’outre-Atlantique pour le secteur agricole algérien, M Chikhoune a rappelé la mise en place  d’un consortium d’une « douzaine d’experts » qui rencontreront prochainement en Algérie leurs homologues algériens en vue « de développer un partenariat dans le domaine de l’agriculture », a-t-il souligné. 

Il a en outre précisé que des discussions ont été entamées avec « des responsables de l’Etat de Maryland » en raison de l’importance de l’agriculture dans cette région proche de Wahington et qui dispose, selon le responsable algérien, d’un port pouvant contribuer « au développement des échanges commerciaux avec l’Algérie ».

« L’objectif de ces échanges vise à produire sur place des fertilisants organiques et de ramener les dernières technologies exploitées dans les surfaces des grandes cultures américaines », a expliqué le dirigeant algérien. 

A noter que qu’une mission sera organisée  aux Etats-Unis durant le 1er trimestre 2024, et notamment dans les Etats de Michigan, de Chicago et de Boston.

Mansouria Fodeili