Le ministre des Finances, Laaziz Faid, a inauguré samedi à Alger un data center regroupant l’ensemble des données des directions et organismes relevant du ministère.

C’est au siège du ministère que l’inauguration de la nouvelle structure a eu lieu en présence du ministre des Finances, de celui de la Poste et des Télécommunications, Karim Bibi Triki, de la Haut-commissaire à la numérisation avec rang de ministre, Meriem Benmouloud, et du gouverneur de la Banque d’Algérie, Salah-Eddine Taleb.

Pour la première fois, le data center réunira les données disponibles des différents services du ministère et des directions générales du secteur, « notamment les impôts, les douanes et les domaines », a indiqué M Faid.

Il a par ailleurs précisé que ce nouvel outil a été conçu au sein du ministère des Finances « par des compétences nationales ayant développé ses différentes applications ».

Dans un contexte de transformation numérique nécessitant une infrastructure appropriée pour gérer les données « de manière efficace et sûre », le centre de données s’inscrit, selon le grand argentier, « dans le cadre de la mise en œuvre du programme de numérisation du secteur des Finances ».

Il a en outre expliqué que le centre permettra de « renforcer la sécurité, protéger les données sensibles et améliorer la qualité des services fournis aux citoyens et aux partenaires économiques ».

« Ce projet coïncide également avec la mise en œuvre du plan stratégique des systèmes d’information du ministère des Finances pour la période 2024-2028, ainsi que la poursuite de la numérisation des services publics et la réduction des effets de la bureaucratie », a-t-il ajouté.

M. Faid a conclu en rappelant que l’Algérie a connu, dans le domaine de la Finance, « un important développement », contribuant « à la modernisation des services publics et à l’amélioration de la gouvernance financière du pays », et profitant « aux citoyens et aux opérateurs économiques ».

Mansouria Fodeili