Le Procureur général près la Cour d’Alger, Mourad Sid Ahmed a annoncé, dimanche, que l’Algérie avait récupéré le navire Imedghassen, détourné à l’étranger, alors qu’il faisait l’objet d’une saisie judiciaire dans le cadre d’une affaire de corruption. 

C’est lors d’un point presse consacré au navire Imedghassen que M Sid Ahmed a indiqué que l’Etat avait pu récupérer son bien dans le cadre d’une « affaire de corruption » qui a créé le buzz sur les réseaux sociaux.

Le Procureur général a par ailleurs précisé que le bateau, dont la valeur est estimée à « 18 millions de dollars », avait fait l’objet de saisie « dans un port à l’étranger » suite au détournement opéré par l’affréteur.

« Les auteurs de ces actes ont été poursuivis pour recel d’avoirs criminels issus des affaires de corruption et du blanchiment d’argent », a poursuivi le magistrat. 

Il a en outre fait savoir, qu’en date du 23 janvier 2022, «  le juge d’instruction a ouvert une enquête sur l’affaire » qui a abouti à l’arrestation d’un « directeur de société privée » et d’un autre accusé qui a été placé sous contrôle judiciaire.

M Sid Ahmed a souligné que le navire avait finalement accosté dimanche au port d’Alger.