© Crédit photo/Fédération algérienne de rugby

La sélection algérienne de rugby s’est qualifiée pour le top 8 africain après sa victoire face à son homologue ougandaise (16-22). Grâce à ce succès, les Fennecs tenteront l’an prochain, sur terrain neutre, de se qualifier pour la coupe du monde 2023 en France. 

Les Algériens savaient qu’ils n’avaient plus le droit à l”erreur après leur défaite face au Ghana (22-20). Face à l’Ouganda, les camarades de Sofiane Chellat ont serré les dents mais n’ont rien lâché pour obtenir leur qualification au prochain tour.

Auteurs d’un match solide, les Fennecs auront contrôlé la rencontre de bout en bout. A la pause, les protégés d’Allam Boumédienne menaient ainsi par deux buts d’écart buts face à la troisième meilleure équipe en Afrique (13-15). 

En seconde période, l’Algérie ne fléchira pas en dépit des coups de boutoir ougandais et des nombreuses blessures qui ont décimé les rangs des Vert et Blanc. Costaud sur ses bases, le quinze national se paiera même le luxe d’un essai et d’une transformation dans la foulée qui lui permirent de prendre un peu le large (22-13). 

Ce n’est pas l’essai transformé par les Cranes (surnom de l’Ouganda), à 15 minutes de la fin du match, qui changera le destin de la partie (16-22). 

En s’imposant brillamment cette après midi, les rugbymen algériens, qui ont gagné leur place dans le top 8 africain, participeront l’an prochain au tournoi qualificatif à la Coupe du monde de rugby France 2023. 

Une qualification de l’Algérie serait synonyme de première historique pour le rugby arabe et maghrébin.