Riyad Mahrez avec les Fennecs contre le Cameroun

La sélection algérienne de football dispute face au Cameroun, ce mardi soir au stade Mustapha Tchaker de Blida (21h30), le barrage retour qualificatif pour la Coupe du monde au Qatar. Vainqueurs à Douala (0-1), les Verts tenteront de rester invaincus dans leur imprenable forteresse de Tchaker en décrochant le précieux sésame qatari.

Si les Fennecs ont brisé la malédiction de Japoma, et mis fin à la longue invincibilité du Cameroun sur ses terres – elle datait de 1998 – en l’emportant vendredi (0-1, but d’Islam Slimani), ils essaieront ce mardi soir à prolonger la magie de Tchaker en restant invaincus dans leur antre blidéenne. 

En effet, un résultat positif pour les camarades de Riyad Mahrez – une victoire ou un nul -serait synonyme d’une cinquième participation algérienne à une phase finale de Coupe du monde. 

Pour ce faire, la récupération physique – trois jours après le déplacement à Douala – sera déterminante dans ce duel algéro-camerounais qui secouera de nouveau les organismes des 22 acteurs.

« Quand on a deux matchs avec une telle débauche d’énergie, la première des choses est de bien récupérer. On s’y est attelé pour que les joueurs récupèrent pleinement physiquement, psychologiquement et nerveusement. L’essentiel du travail a été basé sur cela », a expliqué lundi Djamel Belmadi en conférence de presse. 

Nonobstant l’avantage acquis à l’aller, le sélectionneur algérien – qui sera privé de Ramy Bensebaini pour cumul de cartons jaunes – sait que les jeux sont loin d’être faits.En cause, l’esprit revanchard qui animera son adversaire.

«  Ils sont déçus de ce premier résultat. Il y a beaucoup de choses à craindre de cette équipe qui est performante individuellement et collectivement. Elle est dangereuse dans plein de secteurs : offensivement, athlètiquement, sur coup de pieds arrêtés.Les joueurs le savent.On est hyper concentrés sur ces aspects là pour ce match », prévient le Meilleur entraineur d’Afrique 2019. 

De son coté, le sélectionneur du Cameroun, Rigobert Song, n’a pas encore abdiqué et croit dur comme fer que ses joueurs peuvent renverser la vapeur : « Nous sommes des compétiteurs.Nous savons que ce ne sera pas facile mais nous sommes venus jouer. Nous savons ce qu’il faut et où l’on va. Demain, on fera le maximum pour ressortir ce qu’on n’a pas pu réaliser au niveau offensif »

Pour cette rencontre décisive, l’ancien défenseur central de Liverpool pourra d’ailleurs compter sur son attaquant vedette, Vincent Aboubakar – sorti sur blessure à la mi-temps vendredi – qui semble remis d’une douleur aux talons. Une bonne nouvelle pour le mental des troupes « qu’il faudra bien préparer pour ce match », précise le coach des Lions Indomptables.

Et d’ajouter : « Nous voulons aller au Qatar. Les Camerounais aiment gagner. Quand on ne donne pas de la nourriture aux enfants, ils ne sont pas contents ».

Charge à Belmadi et à sa bande de savoir comment priver de gouter son adversaire ce soir. 

Mimoun Mehroug