© crédit photo/Présidence italienne

Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a été reçu jeudi par son homologue italien, Sergio Mattarella, pour une entrevue à l’issue de laquelle les deux hommes ont salué une « convergence totale » de vue entre Alger et Rome.  

Pour le deuxième jour de sa visite d’Etat en Italie, Abdelmadjid Tebboune a donc été accueilli au Palais présidentiel du Quirinal par Sergio Mattarella. L’occasion pour les deux dirigeants de réaffirmer leur volonté de renforcer une coopération qualifiée de « stratégique ».

Lors du point presse conjoint qui a suivi ce tête à tête, le chef de l’Etat algérien s’est félicité que les relations avec l’Italie soient « au beau fixe », avant de rappeler que « la mémoire algérienne » a retenu de ce « pays amis » un soutien constant « durant la Guerre de libération nationale, à l’indépendance ou à ce jour ». 

A ce titre, le Président algérien s’est dit déterminé, outre la coopération énergétique, à « préserver cette amitié par tous les moyens ».

Concernant la livraison d’hydrocarbures à la Botte, le locataire d’El Mouradia a fait savoir que le « surplus dans la production » sera orienté, en fonction de la demande, vers l’Italie qui pourra dès lors « devenir distributeur pour l’Europe ».

Il a par ailleurs fait état d’une proposition « de réalisation d’un câble sous-marin » entre les deux rives tout en ajoutant que les des deux pays ont une volonté commune « de produire de l’hydrogène vert » et de coopérer « dans le domaine de la construction navale civile ou militaire ». 

De son coté, Sergio Mattarella a affirmé que l’Italie s’attelait à intensifier la coopération entre les Etats de l’Union Européenne et l’Algérie, « un partenaire stratégique à tous les niveaux », a-t-il souligné.

Au niveau culturel, l’ex-Professeur de droit a évoqué l’existence d’une « civilisation commune dans la Méditerranée » à travers notamment la restauration de monuments archéologiques et les échanges universitaires. 

Le Président italien s’est ensuite réjoui de la tenue, en juillet prochain à Alger, du quatrième sommet des gouvernements italien et algérien. Puis il a procédé avec son hôte à la signature de plusieurs protocoles et mémorandums.

Mansouria Fodeili