La ministre Soraya Mouloudji explique la politique de préservation du patrimoine de l'Algérie

La ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji, a présenté mercredi les mesures prises par les pouvoirs publics pour préserver le patrimoine architectural algérien.

Participant aux travaux de la 7ème réunion de l’Observatoire du patrimoine architectural et urbain des pays arabes, la ministre a indiqué que l’Algérie avait renforcé son arsenal législatif – qui date de 1988 – à travers un projet de loi qui « alourdit les peines relatives à l’atteinte au patrimoine culturel », a-t-elle précisé.

Elle a ensuite mis en avant les projets de restauration des monuments historiques inscrits au « patrimoine national » soulignant au passage que « 22 vieilles villes classées » sont désormais soumises « à des conditions strictes imposées par le ministère de la Culture ». 

Pour rappel, la 7e réunion de l’Observatoire du patrimoine architectural et urbain des pays arabes a été organisée sous l’égide de l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences (ALECSO).