La politique d’extension de la superficie arable et d’accroissement de la productivité agricole dans les régions du Sud se poursuit, a indiqué à El Meniaâ l’Office de développement de l’agriculture industrielle en terres sahariennes (ODAS).

Directeur général de l’ODAS, M Djoudi Guennoune a fait savoir qu’ « une superficie globale de 163.999 hectares » a été consacrée à l’investissement « dans les filières stratégiques dans une trentaine de périmètres agricoles à travers neuf wilayas du Sud et du grand sud du pays ».

« Cette superficie est répartie entre les wilayas d’Adrar (8.250 ha), Ouargla (44.503 ha), Timimoun (3.750 ha), Touggourt (3.369 ha), Djanet (13.698 ha), Illizi (45.260 ha), Laghouat (7.481 ha), Ghardaia (16.148 ha) et El-Méniaâ (21.540 ha », a-t-il poursuivi.

Entérinée dans le cadre du 4ème portefeuille foncier de l’ODAS, et rendue publique début novembre, cette opération intervient en application des directives des pouvoirs publics visant à encourager l’investissement agricole, notamment dans les filières stratégiques, afin, précise-t-il, d’« atteindre l’autosuffisance et la sécurité alimentaires ».

Il a en outre souligné que ses services s’employaient à réaliser cet objectif en mobilisant « tous les moyens humains et logistiques » mis en place par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MADR), et à améliorer « les capacités de production et de réduire la facture des importations ».

Pour ce faire, M Guennoune a promis que les périmètres agricoles attribués bénéficieront « d’un programme ambitieux d’électrification et d’ouverture des pistes d’accès ».

« L’ODAS prévoit, une fois que ces périmètres agricoles entreront en phase de production, une évolution des rendements attendus en matière de production agricole stratégique », a-t-il ajouté.

Depuis sa création en 2020, l’ODAS a attribué plus de 282.000 ha de terres agricoles destinées aux produits stratégiques, principalement des céréales, à travers les wilayas du Sud.

Mansouria Fodeili