Après deux journées, seuls le Sénégal et le Cap-Vert sont assurés d’être présents au prochain tour. Pour le reste, les favoris comme le Maroc ou la Cote d’Ivoire ont lâché des points tandis que certains outsiders – l’Algérie, l’Egypte, la Tunisie, le Cameroun – sont en difficulté.Décryptage.

Groupe A 

La Guinée équatoriale a pris les commandes du groupe à la faveur de sa belle victoire face à la Guinée Bissau (4-2). Auteur d’un triplé, Nsue a été le grand artisan du succès du Nzalang Nacional. Largement dominés, les Djurtus ont égalisé grâce but contre son camp d’Orozco. Malgré cette égalisation, les protégés de Baciro Cande n’ont pas été en mesure de contrer la formation équato-guinéenne qui a marqué par trois fois entre la 46ème et la 61ème minutes. Pour espérer conserver leur place de leader et hériter d’un tirage au sort plus clément pour le prochain tour, les poulains de Juan Micha Obiang Bicogo auront fort à faire ce lundi (18h) face au pays organisateur, la Cote d’Ivoire.

Après un bon départ face à la Guinée Bissau(2-0) lors du match d’ouverture, la Cote d’Ivoire s’est compliquée la tâche en s’inclinant face au Nigeria (0-1). Dans cette rencontres, les Eléphants ivoiriens auraient pu mener à la pause s’ils avaient mieux négocier les quelques occasions nettes qu’ils se sont procurées. Revenus avec de meilleures intention en après la pause, ce sont les Green Eagles qui prendront sur un pénalty transformé par Troost-Ekong (55’). Les coéquipiers de Séko Fofana pousseront pour égaliser, en vain. Avec cette défaite la Cote d’Ivoire devra impérativement battre la Guinée équatoriale pour s’éviter un huitième de finale difficile. Le Nigeria de son coté visera la tête de la poule face à une Guinée Bissau qui n’a rien à espérer.

Groupe B

Avec deux victoires, au compteur, le Cap Vert est assuré d’être qualifié pour le prochain tour. Pour obtenir leur qualification, les poulains de Pedro Leitao Brito ont sèchement battu le Mozambique (3-0). Les camarades de Bebé, premier buteur du match, ont construit leur succès en marquant à des moments clés (31’, 51’,69’). Ce lundi (21h), les Requins bleus affronteront une équipe d’Egypte qui aura besoin d’un résultat positif – nul ou victoire – pour se qualifier.

Le Ghana a mené par deux fois, grâce à Mohamed Kudus (45+3’, 71’), face à l’Egypte mais a été dans l’incapacité de conserver son avantage au score. Privés de Mohamed Salah, sorti sur blessure avant la pause, les Pharaons ont trouvé les ressources nécessaires pour égaliser dans un premier temps par Omar Marmoush (69’), puis par Mostafa Mohamed (74’). En arrachant le point du match nul, les hommes de Rui Vittoria – deuxièmes au classement – peuvent rejoindre les huitièmes de finale en se contentant d’un seul point face au Cap Vert, lundi soir.

Groupe C

Le Sénégal n’a pas trainé en route. Avec deux succès au compteur, les Lions de la Teranga ont assuré leur place pour les huitièmes de finale. Face au Cameroun, les camarades de Sadio Mané sont logiquement rentrés au vestiaire en menant sur un but d’Ismaela Sarr (). En seconde période, les Champions d’Afrique en titre ont passé la vitesse supérieure en inscrivant deux buts par Habib Diallo (71’) et Sadio Mané (90+5’). Les Camerounais auront tout de même un sursaut d’orgueil en revenant au score grâce à un but rageur de la tête de Jordan Castelleto (83’). Avec un seul point en deux matchs, les Lions Indomptables joueront mardi (18h) leur destin face à la Guinée – seconde avec 4 points – qui pourrait se qualifier même en cas de défaite. 

La Guinée a quasiment assuré sa qualification lors de la deuxième journée en venant à bout de la Gambie sur un but d’Aguibou Camara (69’). Face au Cameroun pour son dernier match de poule, mardi (18h), le Sily national pourrait supporter les conséquences d’un échec face aux hommes de Rigobert Song. En revanche, la Gambie qui pointe n’a toujours pas inscrit le moindre but, ni point aura beaucoup de mal à arracher sa place en huitième de finale face au Champion sortant, le Sénégal.

Groupe D

L’Angola a viré en tête du groupe après sa courte victoire face à la Mauritanie (2-3) et grâce à une meilleure différence de buts sur le Burkina Faso. Les Palancas Negras ont ouvert la marque, par Gelson Dala (30’), avant que les Mourabitounes n’égalisent en fin de mi-temps (43’), grâce Sidi Bouna Amar. La reprise sera davantage favorable aux camarades de Fredy qui en l’espace de trois minutes plièrent la rencontre sur des buts de Dala (50’) et de Gilberto (53’). Les poulains d’Amir Abdou parvinrent à réduire le score, par Koita (58’) sans pouvoir toutefois éviter le revers.Malgré ses deux défaites, la Mauritanie conserve un dernier de qualification. Pour cela, il faudra vaincre l’Algérie qui jouera aussi sur ce dernier match son avenir dans cette compétition.

L’Algérie a arraché le point du match nul face au Burkina Faso après avoir été menée par deux fois (tinyurl.com/2s48hnc4). Dans ce groupe encore indécis, trois équipes (Algérie, Angola et Burkina Faso) peuvent finir à cinq points en cas de victoire des Fennecs et de score de parité entre les Palancas Negras et les Etalons du Burkina. C’est alors le goal average qui pourrait départager les trois pays pour le classement final.

Groupe E

Le Mali occupe la tête de sa poule – avec 4 points – après son nul samedi face à la Tunisie (1-1). Les Aigles maliens ont été les premiers à se mettre avec Lassine Sinayoko qui a permis à son équipe d’ouvrir le score (10’) sur un tir soudain qui trompa la vigilance du portier tunisien, Ben Said. Les Aigles de Carthage ne tergiverseront pas trop puisque Hamza Rafia se trouva à la réception d’un centre pour crucifier Diarra (20’). Mercredi (18h), la Tunisie devra impérativement prendre les trois points face à l’Afrique du Sud pour finir à une des positions qualificatives pour les huitièmes de finale.

L’Afrique du Sud s’est bien rachetée face à la Namibie de sa défaite contre le Mali (2-0) lors de la première journée. Pour leur seconde sortie, les Bafana Bafana ont fait forte impression en trouvant le chemin des filets à 4 reprises, soit le plus gros score depuis le début du tournoi. Les protégés d’Hugo Broos ont tué la rencontre en menant à la pause par trois buts d’ écart grâce à Tau (14’), Zwane (25’, 40’). En seconde période, Maseko corsera un peu l’addition à un quart d’heure de la fin de la rencontre (75’). Bien placés pour se qualifier, les partenaires de Ronwen Williams devront composer à une équipe de Tunisie revancharde.

Groupe F

Le Maroc a été accroché par une vaillante formation de la République Démocratique du Congo (RDC) pour son second match de poule (1-1). Les Lions de l’Atlas ont rapidement pris l’avantage sur un but parisien Achraf Hakimi (6’). La RDC aurait pu remettre les pendules à l’heure mais Cedric Bakambu eu le pied un peu mou au moment de tirer son pénalty (42’). Les efforts des Léopards seront récompensés à un quart de la fin de la partie quand Silas reprit victorieusement un centre venu de la droite (76’).Si le Maroc est quasiment assuré de passer au tour suivant, le résultat de son match – mercredi (21h) face à la Zambie déterminera la position finale des partenaires d’Ayef Aguerd. Les Congolais quant à eux devraient se disputer avec la Namibie la place de dauphin dans ce groupe.

La Zambie et la Tanzanie se sont neutralisées (1-1) lors de la deuxième journée.Ce sont les Tanzaniens qui ont été les premiers à allumer la mèche par Msuva qui fusilla à bout portant le portier adverse (11’). Les Taifa Stars pensaient tenir le résultat quand à quelques encablures du coup de sifflet final, Patson Daka qui d’une tête décroisée, suite à un corner, éteignît les espoirs tanzaniens (88’). Dans ce groupe, derrière le Maroc – qui affrontera la Zambie – les trois équipes sont encore capables d’assurer leur place en huitièmes de finale.

Nasser Mabrouk